menu
économique
*

entrée

plats de résilience

entremets
franco-anglais


pousse-clichés exogènes

salon de passage

desserte des noms de choses

desserte des noms de personnes

compléments élémentaires & condiments-songes

contact


µ µ µ
µ


Plats de résilience

25 décembre 2020
Pétrole, gaz naturel, finance et catholicisme (version h)
25 pages + bibliogr., pdf: ici

 

Dans une tribune (parue dans Le Monde du 8 octobre 2020),
le professeur de gestion Pascal Nguyen, ancien directeur de la faculté et de la recherche en management à l’Université catholique de Lyon, affirme que «la finance est en train de se saisir de la question
du développement durable» et que cela induit déjà
une évolution favorable.
Mais les faits sont têtus contre les contes de Noël.
Deux longues notes montrent
comment des statistiques hors sol forgent
un pseudo ‹consensus scientifique›.
En Annexe A, une analyse critique des rapports d’Oxfam/Les Amis de
la Terre et de l’Institut Rousseau contre le rôle
des banques françaises dans
le réchauffement climatique.
En Annexe B, une analyse détaillée du jugement de La Haye envers Shell en mai 2021 en tire des conclusions opposées au triomphalisme
affiché par les ‹climato-activistes›.

 

 

18 août 2020
Sur des produits boursiers à effet de levier
 3 pages, pdf: ici

 

Suite à la parution dans Le Monde d’un article sur ces produits
que l’auteur trouve trop optimiste, il précise divers aspects
de leur utilisation.

 

 

9 septembre 2020
L’or est-il toujours un refuge? (version a3)
72 pages, 7 tableaux et graphiques, pdf: ici

 

En périodes de liquidation comme en 2000-’02, 2008-’09 et 2020-’??,
les liquidités spéculatives fuient les bourses et se réfugient dans les
niches à épargne. Mais, l’impatience étant le propre de la plupart des spéculateurs, le moindre prétexte attire les capitaux à nouveau vers
les bourses; par exemple, l’espoir, réel ou vain, d’une reprise rapide des affaires facilitée par les banques centrales leur enjoint de la précéder pour en profiter au mieux. Or, la liquidation de mars 2020 n’a été que partielle avec pour conséquence un niveau resté élevé du cours de
la plupart des actions. En outre, les cours des obligations sont à des niveaux dangereux et donc leurs coupons ne sont pas attractifs. Résultat: spéculation sur des ‹monnaies› virtuelles dont les valeurs sont purement spéculatives et sur les métaux industriels et précieux dont les cours sont corrélés au moins depuis 2000.

xxxLes prophètes de la fin des monnaies fiduciaires (et même des banques centrales) et du retour de l’or comme monnaie – et les anxieux qu’ils manipulent – ne sont dans la hausse récente des métaux précieux que des supplétifs marginaux, même s’ils bénéficient du racolage médiatique pour les idées extrêmes et les théories complotistes. Les injections de liquidités par les banques centrales et les gouvernements sont en 2020 beaucoup plus importantes qu’en 2008-’09; si les angoisses qu’elles suscitent chez certains rentiers, étaient LA cause de la hausse de l’or, celle-ci serait beaucoup plus forte. D’autant que s’y ajoutent des incertitudes de toutes sortes: géopolitiques, sociales etc.

xxxLors des deux liquidations et demi mentionnées ci-dessus, les cours des métaux précieux ont baissé avec ceux des actions; cela peut se produire à nouveau lors de la prochaine...

xxxCar les métaux précieux ne sont plus un refuge pour toutes
les crises, mais pour certaines seulement.

 

 

µ

 

 


Blog à plusieurs

20 février 2021
Électricité privée et non régulée (version c)
7 pages, pdf: ici

 

La crise de l'électricité au Texas de février 2021 (après d'autres,
par ex. en 2011) est la conséquence de la dérégulation de 2002.
La concurrence sur l'électricité ne peut guère se faire que sur son prix
et donc au détriment des investissements nécessaires à
la résilience du réseau.
En outre, le prix de détail était déjà plus élevé au Texas que
dans les États sous réglementation fédérale; si le Texas fait cette fois
les investissements nécessaires pour éviter une nouvelle crise,
le prix de détail ne pourra que monter encore.

 

 

28 mars 2021
Trains à hydrogène et coûts fumants:
prix triple et subventions explosives?
(version j)
27 pages + bibliogr., pdf: ici

 

L’électricité verte n’abonde pas (et n’abondera sans doute pas, en Europe en tous cas). L’hydrogène vert, dont la production est très énergivore en électricité verte, doit donc être réservé aux usages où il est indispen-sable du point de vue écologique (par ex.: sidérurgie).
Le train à hydrogène est un luxe énergétique d’autant plus irresponsable que ses coûts d’achat et d’utilisation sont très supérieurs à ceux
du train électrique à batterie.

 

 

11 avril 2021
Sur le cantonnement de certaines dettes (version b)
1 page, pdf: ici

 

Les cantonnements de dettes analysés par Anne-Laure Delatte & Benjamin Lemoine (2021) sont ‹conservateurs›. Cela n’implique pas
que tout cantonnement le soit a priori. D’où une proposition
d’autres cantonnements non ‹conservateurs›...

 

 

5 juin 2021
‹Le peuple contre Shell›, vraiment? (version b)
12 pages + bibliogr., pdf: ici

 

Ce texte présente une analyse du jugement du tribunal
de La Haye envers Shell très opposée au
triomphalisme affiché par les ‹climato-activistes›
qui formait l’Annexe B du billet «Pétrole, gaz naturel,
finance et catholicisme»,
ici augmentée et mis à jour.

 

 

26 juin 2021
Bulles financières et conseils boursiers (version j)
33 pages + tableaux + bibliogr., pdf: ici

 

Sur les implications concrètes du conseil d’échanger
ses valeurs cycliques contre des valeurs défensives
dans le contexte actuel et sur
l’utilité de l’inversion de la courbe des rendements obligataires
comme indicateur avancé de la conjoncture.
En le combinant avec un indicateur mensuel de l’ocde, et
l’indicateur pmi de l’ism il serait possible de battre largement le s&p 500
sans usage de produits dérivés.

 

 

12 juillet 2021
Indicateurs et cycles économiques selon
Georges Villain
(1907)
(version a)
11 pages + bibliogr., pdf: ici

 

À propos de: Georges Villain, Notice sur la périodicité des crises économiques
et ses rapports avec l’exploitation des chemins de fer français
, 1907

 

 

µ